Chirurgie presbytie par implants intraoculaires

Lorsque l'on considère que la cataracte peut survenir à court terme, à partir d'un certain âge, une chirurgie directement sur le cristallin est préférable.

Depuis quelques années, des lentilles intraoculaires dites multifocales, permettant à la fois une vision de près (fig 1) et de loin (fig 2) , ont été utilisées avec des résultats intéressants.

 

 

figure 1 vision de prés                                        figure 2 vision de loin

 

Ce type de lentille fabrique différentes images sur notre rétine en fonction de la distance où se trouvent les objets observés. Notre cerveau a la capacité de sélectionner l’image adéquate sur la rétine. Lorsqu’on observe un paysage au travers d’une vitre, notre cerveau permet de voir net ce paysage, mais permet également de se rendre compte qu’il y a une vitre.

Certaines lentilles permettent une vision de loin et une vision de près d’autres seront plutôt performantes en vision intermédiaire. En fonction de la dominance oculaire le type de lentille sera choisi pour que la vision binoculaire (les 2 yeux ensembles) soit confortable à toutes les distances.

La perte de qualité visuelle notamment en vision nocturne est parfois rapportée avec ce type de lentille surtout pour des patients à pupilles larges. La perception d’une image fantôme, de double contour, de reflets, d’éblouissements ou la diminution des contrastes, a tendance à diminuer avec le temps.

Les patients nécessitant une vision précise de nuit ne seront donc pas forcement de bons candidats (chauffeurs).

Un implant monofocal peut également être utilisé. L'oeil dominant (celui avec lequel on vise) est préféré pour la distance et le dominé pour la vision de près. Avec les 2 yeux, en binoculaire, le patient est donc capable de voir de près comme de loin. Cette technique est plutôt utilisée pour les fortes corrections avec astigmatisme notamment.