Les lunettes

Systèmes optiques unifocaux:

Les verres unifocaux possèdent un seul foyer optique, c'est à dire qu'ils ont une seule correction dioptrique sur toute la surface du verre.

  • Les verres concaves, encore appelés divergents ou négatifs permettent de corriger la myopie.
  • Les verres convexes, encore appelés convergents ou positifs permettent de corriger l'hypermétropie ou la presbytie dans le cas de lunettes de lecture.
  • Les verres toriques permettent quant à eux la correction de l'astigmatisme.

Les verres de lunettes peuvent être en matière organique (légers, résistants mais sensibles aux rayures) ou minéral (plus lourds, peu résistants au choc mais moins sensibles aux rayures). De plus, il existe divers matériaux, géométries et traitements de surface influençant l’épaisseur, le poids, la forme du verre et sa qualité optique.

Systèmes optiques multifocaux

  • Les verres progressifs

Ils sont destinés aux presbytes et permettent d’obtenir une vision nette à toutes distances. Ces verre possèdent plusieurs corrections dioptriques à leurs surfaces. La puissance varie progressivement de la vision de loin (partie supérieure du verre) à la vision de près (partie inférieure du verre). Aucune démarcation sur le verre n'est visible. De plus, il existe différentes technologies de verres permettant d’accroître le champ visuel latéral et la zone de vision de prés ainsi que de minimiser les effets de déformations.

  • Les verres dégressifs ou de proximité

Ils sont également destinés aux presbytes. Ces verres permettent une vision nette de prés (35, 40 cm) ainsi qu’en vision intermédiaire (1m ou plus en fonction de la correction optique). Comparé à un verre unifocal de lecture, ils offrent une profondeur de champ plus importante. Le travail de près et à distance moyenne par exemple sur l’ordinateur, s’effectue de manière plus confortable et ergonomique. Ces verres s’utilisent en position statique et ne permettent pas de voir au loin.